Club de Lecture Féministe : le bilan après un an

Plus d’un an s’est écoulé depuis le début de mon Club de Lecture Féministe. Souvenez-vous, en septembre 2018 je décidais de lancer mon Club de Lecture sur Instagram. Je tâtonnais un peu, je ne savais pas trop ce que cela allait donner mais j’avais envie de me lancer dans une aventure où chaque personne pourrait participer si elle le désirait et ce même à distance, simplement grâce à la magie des réseaux sociaux.

Début décembre, un peu plus de trois mois après le début, je vous livrais un premier bilan où je vous partageais toutes les leçons précieuses apprises au fur et à mesure des semaines. Le temps est passé si vite que je n’ai malheureusement pas eu le temps de vous rédiger un second article… un en milieu d’année aurait pu être une bonne idée, je le conçois tout à fait ! A la place, j’ai préféré vous proposer une vidéo résumant toutes les lectures de mon Club de Lecture sur les sept premiers mois.

Maintenant, alors que j’ai l’esprit plus reposé, je pense pouvoir être en mesure d’apporter un second retour sur cette année et sur ce que le Club de Lecture a pu m’apporter. Histoire de nourrir le mieux possible ma réflexion, je me suis replongée dans mon tout premier article (c’était un exercice très amusant, par ailleurs). Et maintenant, où en suis-je ?

  • Mon bilan “quantitatif”

Je n’ai pas réussir à tenir le défi d’un livre proposé chaque mois et je suis tout de même un peu déçue. Par deux fois, j’ai annulé la lecture du mois : en Novembre, après avoir proposé Backlash en Octobre. L’essai est un gros pavé de 600 pages, absolument passionnant mais extrêmement dense et quelque peu laborieux à lire (les sujets ne sont guère joyeux et mettent de sacré claque). Je ne l’ai donc pas fini dans les temps ! Par ailleurs, j’ai également eu des soucis de santé durant plusieurs semaines : je suis restée alitée et je n’avais ni la force physique ni la force mentale pour proposer une lecture en Novembre. Je vous avais déjà parlé de cette mésaventure dans mon premier bilan.

Ce cas s’est ensuite reproduit en Juin. Epuisée pour tout un tas de raisons personnelles, j’ai fait le choix de prendre quelques vacances (oui, même “online”), de continuer de partager mes lectures sur Instagram mais de ne pas m’imposer de thématique ni même de deadline. Je ne regrette absolument pas ce choix.

  • Mon avis sur Instagram : plus mitigé qu’au début… mais tout de même très positif !

J’ai été très enthousiaste au début de mon Club de Lecture car j’ai rapidement senti qu’il y avait un vrai intérêt pour un bookclub aux sujets féministes. Cependant, j’ai rapidement ressenti un certain essoufflement au fil des mois qui passaient. Animer un bookclub sur 4 semaines avec un seul livre proposé est tout de même assez délicat et j’ai vraiment eu peur de paraître redondante. La lecture du mois me semblait alors rapidement tomber dans l’oubli (au bout de 5/10 jours environ). A côté, je n’avais pas forcément envie de proposer plus par peur de perdre le rythme et de finir par me dégoûter de mon propre projet (j’aime lire d’autres choses à côté, sans vraiment les prévoir).

J’avais également le sentiment que les gens étaient plus intéressés par la curiosité de découvrir chaque lecture en début de mois que de vraiment la lire à leur tour. Je ne sais pas si je suis très claire mais j’ai vraiment ressenti un enthousiasme dès le début du mois qui s’atténuait très vite. Cela peut s’expliquer par une question de budget mais aussi de temps ou tout simplement pour un intérêt assez relatif aux autrices que je désirais mettre en avant.

Sur les derniers mois et surtout durant la période estivale, j’ai donc eu un long moment de remise en question. Surtout qu’à côté des projets plus ambitieux se lançaient, comme des bookclub féministes proposant des rencontres IRL, avec toute une équipe derrière permettant de toucher à plus grande échelle. Ce n’est pas que je ne me sentais pas légitime mais j’ai plutôt eu le sentiment que ce que je proposais n’était pas suffisamment abouti et qu’il y avait mieux autre part. J’ai finalement changé d’avis (puisque le club de lecture a continué).

  • Et après ?

Ce qui m’amène donc à ce vers quoi je souhaite tendre pour cette nouvelle année du “Tout est Politique Bookclub”. Je pense que ce qui a pu manquer à la première version était le manque d’horizontalité dans ma manière de communiquer sur mon Club de Lecture : JE proposais une lecture avec MON hashtag et je relayais tout sur MON compte. C’était un rapport très vertical qui, à l’ère de l’échange et de l’interaction permanente en ligne, empêchait une réelle diffusion et un réel moment de partage avec d’autres lectrices. J’ai donc décidé de changer le fonctionnement du TEPBookClub. Ce n’est plus une lecture par mois mais une thématique par mois (l’ouvrage devant être toujours écrit par une femme, bien entendu) : à partir de là, je laisse chacun et chacune laisser libre cours à ses envies.

Je crois que ce nouveau format vous plaît plus car ces dernières semaines, vos échanges et propositions ne se sont pas essoufflées : bien au contraire ! Je projette donc de continuer sur cette voie, de nous laisser le temps d’apprivoiser chaque sujet, quitte même à sortir de notre zone de confort par moments. Et j’espère que cela vous motivera autant que moi !

Et sinon, pour participer au #TEPBOOKCLUB…

C’est par ici ! 

Je suis Sophie, et je suis la créatrice du blog "Tout est Politique" et de la chaîne Youtube du même nom. Féministe à tendance libertaire, j'ai ouvert ce blog afin de vous partager mon point de vue sur des sujets de société qui m'intéressent. Parfois via des articles de vulgarisation que j'essaie de sourcer au mieux (notamment grâce à mon intérêt croissant pour la sociologie).

Laisser un commentaire