L’été approche… et les vacances aussi ! L’occasion de faire de chouettes voyages et même le tour de certains pays (ou certaines régions) que l’on rêve de découvrir depuis un moment. Dans l’imaginaire collectif, pouvoir partir en vadrouille et crapahuter un peu partout est impossible si on n’a pas le permis. Il est vrai que la voiture permet une certaine liberté et flexibilité qui n’est pas donné à tout le monde, on ne peut le nier. Seulement, je trouve dommage de ne pas tenter cette expérience unique (celle de faire un road-trip et d’aller de ville en ville) juste parce qu’on ne peut pas conduire. Citadine, je n’ai pas le permis et aucunement envie de le passer (malgré une inscription au code de la route qui s’est avérée bien peu fructueuse… et pas vraiment de ma propre volonté) ! Pourtant, cela ne m’a pas empêché de prendre mon sac à dos afin de partir en à l’aventure à de maintes reprises. Je vous explique comment.

Comme dit précédemment, la voiture est effectivement un sérieux avantage quand on veut réaliser un road trip. Avec, vous avez une grande indépendance pour aller où bon vous semble et même dans les endroits les plus reculés. Mais ne vous arrêtez pas à ça pour ne pas partir en road-trip ! Bon, il existe bien entendu la possibilité d’enfourcher son vélo et de partir à l’aventure mais en fonction de votre destination et de la distance totale à réaliser… il faut tout de même une sacré condition physique !

Si vous avez réellement envie de visiter un pays et d’en faire le tour, n’oubliez pas quelques petites idées pratiques qui vous permettront d’organiser un voyage réussi (bien entendu, n’oubliez jamais de donner tous les détails de votre itinéraire à vos proches avant votre départ ou alors, au fur et à mesure si vous n’aimez pas tout préparer en amont) :

  • L’alternative évidente (pour toutes les distances) : les cars, bus, trains…

La plupart des pays ont des services de bus et de cars. Il suffit de se renseigner en amont pour savoir quand est-ce qu’ils passent et par ils passent. Effectivement, cela signifie souvent dépendre de certaines villes et de certaines horaires mais c’est déjà ça de pris. Par ailleurs, cela s’avère très souvent être des solutions économiques… et reposantes ! Vous pouvez profiter de paysages magnifiques sans être la personne qui conduit (et même roupiller un peu avant d’arriver à destination pour vous balader ensuite). Je l’admets, il va donc falloir préparer votre itinéraire avec plus de précautions (là où avec une voiture, le GPS peut très bien faire l’affaire). Mais, Internet est un atout précieux pour trouver les sites regroupant les compagnies de bus, de cars, leurs horaires et leurs tarifs.

Vous ne connaissez pas la sûreté du pays où vous allez et avez peur d’y prendre les transports ? N’hésitez pas à chercher sur des forums de voyageurs les expériences d’autres touristes : cela vous évitera des mauvaises surprises voire quelques risques qui auraient pu être évités.

Sachez aussi qu’en période estivale, même les endroits peu peuplés ont tendance à avoir des transports en commun qui circulent bien plus, justement pour accueillir les touristes (je pense notamment à la Norvège qu’il est tout à fait possible de découvrir en pleine saison, là où c’est plus délicat dès que l’été se termine).

  • L’alternative qu’on oublie (souvent) : le taxi (pour les courtes/moyennes distances)

Mais si, je suis sérieuse ! Là où la France possède tout de même un incroyable réseau ferroviaire, de cars et de bus, cela n’est malheureusement pas le cas de tous les pays (et j’ai pu l’expérimenter….) qui préfèrent se reposer sur l’idée que tout le monde possède une voiture ! Or, même dans ces pays là, beaucoup de gens ne peuvent malheureusement pas conduire (trop jeunes pour avoir le permis, trop vieux pour encore parvenir à prendre le volant, ou parfois handicapés, etc.). La solution ? Des taxis disponibles même dans les lieux les plus reculés avec des tarifs parfois plus abordables qu’en France ! Effectivement, cela sera plus coûteux que de prendre un bus ou un car mais c’est une alternative très pratique quand on veut pouvoir se rendre dans un endroit trèèèès éloigné, sans aucun transport en commun aux alentours !

Renseignez-vous, il existe des sites qui listent les chauffeurs présents dans certaines régions : envoyez-leur un mail, dîtes leur le trajet que vous désirez effectuer (à quelle date et à quelle heure), demandez leur tarif et bookez à l’avance votre trajet ! Et avant de partir en voyage, si vous avez un peu peur, n’hésitez pas à laisser à un de vos proches les coordonnées très précises de votre chauffeur ;). Ce qui est très chouette avec ce genre d’alternatives, c’est que vous pouvez très souvent tomber sur des conducteurs hyper heureux de vous guider et qui vous feront un petit historique de la région et vous partageront quelques petits tips pratiques (certains n’hésitent pas non plus à vous montrer de chouettes endroits connus seulement par les locaux afin de rendre le trajet encore plus unique).

  • L’alternative qui peut marcher : les locaux (pour les courtes /moyennes distances)

Non, je ne parle pas de faire du “stop” ! Mais si vous avez un emploi du temps flexibles et que vous ne craignez pas cette option.. pourquoi pas ? Le co-voiturage peut aussi être une option à envisager, d’ailleurs.

Certain.e.s adeptes du couch surfing (ou de Airbnb) peuvent avoir la chance de tomber sur des personnes ravies de leur faire une petite visite guidée de la région (il me semble que certain.e.s demandent une rémunération en échange, mais je ne suis pas sûre) ! Si vous aimez faire des rencontres quand vous voyagez, pourquoi ne pas tenter ?

Sinon, il y a quelque chose que j’ai pu remarquer en faisant des road-trips, c’est la grande disponibilité de certains gérants d’auberge de jeunesse, propriétaires de Airbnb ou de petits hôtels perdus dans des endroits reculés. Beaucoup sont parfois très surpris (ou désolés) de vous voir arriver en taxi, et n’hésitent pas à vous dire qu’ils auraient pu venir vous chercher en voiture (et ils n’hésitent pas à insister) ! Je suis toujours très touchée par une telle générosité et gentillesse et j’admets qu’il ne me viendrait pas à l’esprit de demander en amont qu’on vienne me récupérer (j’aurai peur de déranger)… mais pourquoi ne pas tenter ? Bien entendu, ne le faites pas à la dernière minute, interrogez poliment votre hôte pour savoir si cela est possible (en proposant de payer l’essence, peut être ?) et ne le dérange pas… et s’il dit non, trouvez une autre option !

Mon avis

Je pense qu’il est vraiment dommage de se “priver” d’un road-trip simplement parce qu’on ne remplit pas toutes les conditions idéales. Toutes ces solutions peuvent vous permettre de réaliser un chouette road-trip, de faire de belles rencontres et peut-être même de faire des économies ! Peut être que vous ne verrez pas tout ce qu’il vous aurait été possible de voir en faisant un trajet en voiture mais là encore, cela dépend aussi du temps et de votre curiosité durant votre voyage. Ne pas avoir de voitures permet aussi quelques avantages : si vous vous arrêtez dans de grandes villes, vous ne payez pas le stationnement, vous n’avez pas non plus besoin de vous soucier de l’essence, etc.

Je suis Buffy Mars et je suis la créatrice du blog "Tout est Politique" et de la chaîne Youtube du même nom. Féministe à tendance libertaire, j'ai ouvert ce blog afin de vous partager mon point de vue sur des sujets de société qui m'intéressent. Parfois via des articles de vulgarisation que j'essaie de sourcer au mieux (notamment grâce à mon intérêt croissant pour la sociologie) parfois via des billets d'humeur plus ou moins spontanés.

Laisser un commentaire