Salut tout le monde ! Aujourd’hui je reviens avec un article lifestyle un peu “fun” parce que j’avais très envie de me lancer sur ce sujet. Vous ne le savez peut-être pas, mais j’ai été une bordélique très mal organisée pendant bien les 3/4 de ma vie. Mais, cela a changé au fur et à mesure des années et ce, sans beaucoup d’efforts. Auparavant grande procastineuse, je me suis découvert petit à petit un intérêt pour le rangement et les méthodes d’organisation permettant de gagner du temps. Désormais, alors que j’ai mon propre appartement, j’aime savourer d’avoir un logement n’ayant besoin que de quelques minutes pour être bien ordonné. Je vous donne mes astuces ? 😉

  • Comment je suis passée de “la bordélique” à “la minimaliste”

J’admets être largement plus sensible au minimalisme dans son sens “esthétique” : je ne suis pas une pro du zéro déchet même si j’essaie de m’améliorer, je ne suis pas à la recherche des produits les plus éthiques ou des petites perles de seconde main. Je suis plutôt du genre “ça a l’air de bien tenir, les matériaux sont corrects, le prix est dans mon budget, j’achète” et basta. Si je me permets cette précision c’est tout simplement parce que j’ai arrêté d’avoir le même intérêt pour le minimalisme qu’auparavant pour aller vers une simplicité assumée : ne pas perdre trop de temps à trouver ce que je voulais. Si vous vous souvenez de mes débuts, je pouvais passer un temps incroyable à comparer les prix, la provenance de tout un tas de produits… mais je n’ai plus ce temps là ni la même patience (et ni la même “passion” non plus) même si, en soi, je dépense de manière bien plus raisonnée.

Pendant très longtemps, j’ai été incapable de savoir mettre de l’ordre dans mes affaires. Ma chambre était un véritable bordel (il n’y a pas d’autre mot pour la décrire, disons le franchement), mon sac de cours ainsi que mes classeurs étaient très mal tenus… dans ma plus grande indifférence. Durant ma première année en L1, je me suis prise d’intérêt pour la “consommation responsable” (je ne sais pas trop quel autre terme utiliser pour décrire ce processus) : acheter moins mais mieux, réfléchir sur nos achats, ne pas dépenser bêtement dans des produits de mauvaise qualité ou “tendances”. Chacune de mes lectures sur le sujet essayait toujours de montrer qu’avant de consommer différemment, il était peut être déjà de bon ton d’arrêter de consommer tout court en se satisfaisant de ce que l’on a déjà.

C’est de cette manière que j’ai rapidement procédé à un grand tri de ma chambre (j’habitais encore chez mes parents) et que j’ai donné, jeté, mis de côté, tout ce qui me semblait superflu afin de voir ce que je possédais concrètement. Je dois l’admettre : au début j’ai eu l’impression de vivre dans un espace très vide. Moi qui adorais les petits bibelots en tout genre et ce type de choses, j’avais l’impression de n’avoir plus… rien. Mais je me suis très vite habituée à cette nouvelle chambre qui me semblait d’un coup bien plus grande et agréable à vivre.

Ce tri m’a pris un certain temps (plusieurs jours) mais ce rangement m’avait permis de rentrer dans une nouvelle démarche. A partir de ce moment-là, j’ai eu très rapidement beaucoup moins de ménage et de rangement à faire. Adieu la poussière qui s’accumule sur une multitude de bibelots ! Adieu les produits futiles qui s’entassent et qu’on passe son temps à poser un peu partout !

Forcément, quand cela s’arrêtait à la chambre chez mes parents, c’était tout de même facile à gérer (on ne parle que d’une pièce). Mais j’ai réussi à garder cette bonne habitude dans mon nouveau chez moi. Est-ce que je vis dans un endroit complètement aseptisé, sans âme et sans décoration pour autant ? Bien sûr que non !

  • Conseil n°1 : Apprendre à ne pas entasser inutilement

Quand je suis arrivée dans mon nouveau chez-moi, il était complètement vide et je n’avais pas beaucoup de meubles pour le remplir (pour rappel : avant je vivais chez mes parents). Heureusement, il y avait quelques petits rangements très pratiques (comme des planches fixées aux murs pour servir d’étagères par exemple) et avant d’investir dans tout un tas de meubles très imposants, j’ai décidé de me satisfaire de ces rangements là. J’ai donc dû rapidement faire une liste de ce qui était le plus urgent et nécessaire à acheter pour pouvoir vivre correctement dans ce nouveau chez moi… en étant sûre que cela ne déborde pas de partout !

Concrètement, j’ai depuis acheté quelques meubles pour ranger d’autres choses (parce que c’était vraiment nécessaire), mais ce ne sont pas des meubles très imposants ou qui prennent beaucoup de place. Et surtout : tant qu’un meuble n’est pas complètement rempli et me permet de ranger toutes mes affaires.. j’en n’achète pas un autre simplement pour remplir l’espace et faire joli ! Ainsi, j’ai appris à me contenter de l’essentiel. Forcément, cela se ressent aussi dans ma manière de décorer : j’aime ça, oui, mais je n’ai pas une multitude de petits objets n’importe où pour autant.

  • Conseil n°2 : Les boîtes seront définitivement vos meilleures amies

Vous voyez ce tiroir où vous rangez tout un tas de fournitures ? Et bien il serait encore plus efficace avec des petites boîtes dedans contenant ces mêmes fournitures (qui, par conséquent, éviteraient de se balader n’importe comment dès que vous l’ouvrez) ! Et franchement : c’est valable avec tout. Il n’y a rien de mieux que les boîtes de différentes tailles pour pouvoir ranger rapidement et simplement ce dont on utilise de manière temporaire. Et surtout, c’est incroyable comme cela donne rapidement un sentiment de propreté. En plus, cela évite de perdre bêtement ses affaires ou de mettre 10 plombes à les retrouver. 😉

C’est d’ailleurs de cette manière que j’ai mis en place des rangements “stratégiques” : un petit panier sur ma table pour y jeter tout ce qui traîne dans mes poches de veste (et les récupérer rapidement quand je sors), une pochette posée sur ma commode où je glisse tout le courrier que je reçois et qui attend d’être traité.. Bref, j’applique au maximum l’idée que chaque chose a une place bien définie !

  • Conseil n°3 : Faire des tris régulièrement 

Ce que je retiens du temps qui passe c’est qu’il est incroyable de voir comment on peut entasser sans s’en apercevoir. Un petit souvenir complètement inutile par-ci, de la paperasse par-là… Très vite : tout déborde et c’est comme ça qu’on se retrouve dans un appartement en désordre où tout s’accumule. Or, s’il y a bien quelque chose que je déteste, c’est perdre une soirée à devoir tout ranger et mettre en ordre. J’aime y passer un minimum de temps (car si je suis une ancienne bordélique, ce n’est pas pour rien).

C’est pour ça que les boîtes sont également très pratiques. Dès que j’ai l’impression qu’elles deviennent un peu lourdes ou difficiles à fermer, il me suffit de quelques secondes pour fouiller dedans, jeter ce qui y est superflu et voilà… tout rentre dans l’ordre ! En réalité, vous vous apercevrez que cela fonctionne un peu comme une grande boucle : on commence par faire un grand tri un peu fastidieux et petit à petit, il ne reste qu’à faire des petites finalisations par ci par là de temps en temps (des “mini tris” quoi).

Forcément, je n’insinue pas que ces astuces sont miraculeuses ! Il y a des mauvaises habitudes qui ont parfois la vie dure. Mais je dois bien admettre que même si cela s’est fait très facilement pour moi après avoir eu comme un “sursaut de lucidité”, je reviens de très looooin. Alors quoi qu’il en soit, ne partez pas défaitiste ! 😉

Je suis Buffy Mars et je suis la créatrice du blog "Tout est Politique" et de la chaîne Youtube du même nom. Féministe à tendance libertaire, j'ai ouvert ce blog afin de vous partager mon point de vue sur des sujets de société qui m'intéressent. Parfois via des articles de vulgarisation que j'essaie de sourcer au mieux (notamment grâce à mon intérêt croissant pour la sociologie) parfois via des billets d'humeur plus ou moins spontanés.

Laisser un commentaire