Lecture & surconsommation : les réseaux sociaux peuvent-ils être nocifs ?

Il y a quelques jours sur Instagram, je discutais avec vous en stories de mes pratiques de lecture. Vous avez été beaucoup à m’écrire par la suite et j’ai trouvé nos échanges passionnants. L’une d’entre vous m’a dit que cela méritait peut-être d’être développé en article et je dois dire que je suis plutôt d’accord car le sujet est tellement riche que j’ai encore beaucoup à développer. Me revoilà donc pour réfléchir un peu plus sur le sujet !

Pour vous résumer mon propos, j’expliquais en stories que je lis assez vite mais mon rythme est plutôt irrégulier. Même si j’ai toujours un livre sous le coude, il y a des périodes où je lis de façon plus intense que d’autres, où j’enchaîne les lectures de manière très assidue alors qu’il peut y avoir des semaines où je préfère bingewatch des séries (et je ne sais visiblement pas concilier les deux en même temps, haha). Dernièrement, j’ai dû ranger mes livres dans des cartons et je n’ai gardé que certains livres sous les yeux : j’ai choisi de privilégier ceux n’étant toujours pas lus dans ma Pile à Lire, c’est-à-dire environ 30 bouquins. Même si ce nombre de livres semble assez conséquent (à raison -imaginons- d’un livre minimum lu par semaine environ, cela signifierait environ 7 mois de lecture en avance), c’était moins que je l’imaginais. Cependant, je me suis promise de passer plus de temps à jeter un oeil à ces ouvrages car j’avais oublié les titres de certains alors que je suis enthousiaste à l’idée de les lire.

Avoir beaucoup de livres d’avance ne me fait pas spécialement peur. Au contraire, cela me rassure car j’ai l’impression d’avoir du choix. Je pense aussi qu’il y a une approche très “matérielle” de la question, où je me dis que je ne manque pas de livres. Ce qui là aussi me tranquillise. Par ailleurs, je ne lis pas forcément de suite les livres que je viens d’acheter ou qu’on m’a offert : certains sont là depuis un certain temps (plusieurs mois voire presque 2 ans) mais n’ont pas encore été ouverts. Je ne me presse pas, ils seront tous lus, ça j’en suis certaine.

Je ne suis pas une “grosse acheteuse” dans le sens où je ne vais pas à la librairie si régulièrement que ça : je m’y rends généralement pour faire des cadeaux (j’adore offrir des livres !) et souvent, en furetant dans les rayons, je me prends à craquer pour quelques-uns. Il peut y avoir certains moments exceptionnels dans l’année où je me fais très plaisir et où j’en achète plus que de raison (et j’attends toujours mon anniversaire avec enthousiasme car j’en demande beaucoup). Même si j’apprécie les petites librairies dont les sélections sont de qualité, j’aime également les bouquinistes où l’on trouve énormément de classiques à des prix défiant toute concurrence (dans des éditions anciennes qui sont pleines de charme).

Je dois avouer que lorsque j’ai commencé à faire des vidéos booktube sur ma chaîne, c’était pour deux raisons. La première, parce que je ne trouvais pas forcément ce que je recherchais sur Youtube en termes de lectures (dans ces moments-là, on n’est jamais mieux servi que par soi-même). Le genre de classiques ou de sujets qui me plaisent n’y est pas très répandu, et encore moins quand on évoque les sciences humaines et sociales, les sciences politiques ainsi que, plus généralement, les essais. J’avais envie de faire part de mes coups de coeur et d’attirer des personnes intéressées par ces thématiques pour avoir quelques recommandations. La seconde était que je voulais aussi être plus constante dans mes lectures (ce qui, malheureusement, n’est toujours pas le cas) car je me disais que devoir produire régulièrement du contenu m’aiderait à avoir un rythme plus soutenu.

En me plongeant dans Booktube et Bookstagram, j’ai découvert tout un monde de personnes passionnées de lectures, de tout un tas de genres et sujets différents. Ce sont des communautés riches, diversifiées, parfois très différentes où de très belles initiatives émergent. Je crois n’avoir jamais autant agrandi ma liste de lectures en étant simplement spectatrice et en notant consciencieusement de nombreuses recommandations. Et je dois avouer en être ravie !

Cependant, il y a aussi un revers de la médaille qui me taraude par moments. Entre les multiples clubs de lecture (je ne jette la pierre à personne, j’en ai moi-même un), les challenges littéraires à foison, les “readathon” et j’en passe… Comment garder la tête hors de l’eau et ne pas se perdre dans tout ce qu’il y a à lire ? Au-delà de ça (car je sais que la peur de manquer de temps ne réside pas que chez les passionné-e-s de lecture), ne peut-on pas ressentir une certaine pression voire une injonction à lire toujours plus et toujours plus vite ? Faut-il forcément lire beaucoup pour avoir l’impression de lire “bien” ? Je ne pense pas : la quantité de lecture ne dit rien de la qualité de nos lectures d’abord  (par qualité, j’entends par là une lecture qui nous touche, nous apporte quelque chose humainement) et ensuite, la lecture doit rester avant tout un plaisir, un moment d’évasion, d’apprentissage ou les trois.

Pour tout vous avouer, cet été j’avais décidé moi aussi de tenter les “readathon” (vous en avez déjà vu passer, je pense, voici quelques exemples trouvables sur Youtube : je lis 1000 pages en un week-end, je lis 7 livres en 7 jours, je lis 14 livres en 14 jours, etc). Je me disais que cela serait sûrement stimulant, m’aiderait à avancer dans certains ouvrages et me permettrait de “quantifier” mon rythme de lecture. Bref, même si l’argument productiviste n’était pas majeur, il était tout de même là. J’ai donc décidé de faire ça durant une semaine de septembre où je savais que j’aurai un petit moment pour lire et me filmer. Mais au bout de quelques jours, j’ai abandonné l’idée car j’avais l’impression de ne pas lire pour moi avant tout mais de lire “pour” la caméra et parce qu’il fallait que je tourne et monte cette fichue vidéo. J’ai trouvé ça tellement absurde que j’ai décidé de stopper (attention, je ne dis pas que ce genre de vidéos est absurde en soi… j’adore en regarder ! Mais cela ne convient pas du tout à mon tempérament visiblement…).

Je n’avais jamais parlé de cet “abandon” de sujet vidéo auparavant car je ne l’ai pas vécu comme un échec et je ne voyais pas l’intérêt d’en discuter : après tout, il est tellement récurrent de tenter un nouveau format de contenu pour finalement changer d’avis… Mais je pense que cela s’inscrit en réalité dans un schéma plus complexe qui mérite d’être questionné.

Depuis mes dernières stories sur le sujet, j’ai même été encore plus stricte dans ma démarche puisque j’ai décidé de supprimer une liste de 200 voire 300 ouvrages (et encore je préfère ne pas même savoir le chiffre exact…) qui dormaient sagement dans mon portable. En réalité, cette liste ne m’angoissait pas (même si je sais que pas mal de personnes auraient tendance à stresser de voir tant de livres à lire, ce qui était mon cas il y a plusieurs années) mais me permettait de me vider l’esprit. Mais, après être passée dans une librairie où beaucoup d’ouvrages de cette liste se trouvaient sous mes yeux (et ne me donnaient simplement pas envie), je me suis demandée très sincèrement si j’avais réellement envie de les lire et pourquoi ils étaient marqués dans mon portable, dans une liste qui ne cesse de s’allonger plus qu’elle ne se réduit. Je pense que c’est un mélange de plusieurs choses : l’envie de ne pas passer à côté d’une bonne surprise (le syndrome “FOMO” -fear of missing out- comme on l’appelle), l’envie de tout garder à l’esprit, l’envie de ne pas manquer les nouveautés, l’envie de lire également des classiques incontournables… J’ai supprimé cette liste de manière spontanée, juste après quelques minutes d’introspection. Une liste qui pourtant avait pris des mois et des mois de réflexions plus ou moins fastidieuses.

Je me suis sentie le coeur plus léger. Depuis, j’ai une autre liste, réalisée cette fois-ci sur Amazon (je vous arrête tout de suite, j’achète très rarement sur Amazon mais j’aime beaucoup leur principe de liste permettant de visualiser les choses assez facilement : cependant, si vous avez une idée de site pour créer le même type de listes, c’est avec plaisir que je prends vos recos). J’ai décidé d’en créer une car cela m’aide tout de même de libérer “de l’espace mental” mais la méthode que j’ai utilisée était totalement inverse. Pour la réaliser, je me suis posée cette question très sérieuse : parmi les centaines d’ouvrages de ma PàL désormais supprimée, quels titres me viennent à l’esprit ? Quels livres me donnaient tellement envie que j’y pense spontanément ? J’en ai regroupé une petite quarantaine. C’est déjà pas mal je vous l’accorde et je pense que de temps en temps j’en enlèverai lorsque j’irai sur cette fameuse liste et que certains titres ne me diront plus grand chose et seront sortis de mon esprit. Bien entendu, je me laisse toujours le choix de la spontanéité : je vais justement apprendre de nouveau à aller en librairie, à me balader dans les rayons sans ma petite liste à la main pour simplement toucher les livres, les reposer, hésiter, et en choisir parmi plusieurs dans des thématiques totalement différentes mais qui regroupent tout de même tous mes centres d’intérêt. Je vais également continuer de farfouiller chez les bouquinistes, dans les propres bibliothèques de mon entourage… Bref, je vais tâcher de garder l’oeil ouvert.

Mais je vais aussi prendre le temps. Prendre le temps de me satisfaire de ce que j’ai déjà à lire et surtout m’écouter. Ne pas acheter un livre parce “qu’il faut” l’avoir lu, parce que c’est “sensé” me plaire car cela colle globalement avec mes centres d’intérêt (alors qu’il ne me tente pas du tout). Il existe tellement de classiques incontournables, tellement d’ouvrages sur un seul et même sujet que je peux aussi faire mes propres choix en toute tranquillité et me faire confiance. Je suis tellement plus satisfaite quand je tombe sur un livre que je souhaite depuis longtemps, un ouvrage dont le nom me dit vaguement quelque chose, qui me tente et me rend heureuse de le choisir plutôt qu’en suivant consciencieusement une longue liste qui ne diminuera de toute façon jamais… qu’il me semble plus sage de procéder ainsi, désormais. 🙂

Parlez moi de vos pratiques de lecture
et de votre rapport à tout ça ! 

Je suis Sophie, et je suis la créatrice du blog "Tout est Politique" et de la chaîne Youtube du même nom. Féministe à tendance libertaire, j'ai ouvert ce blog afin de vous partager mon point de vue sur des sujets de société qui m'intéressent. Parfois via des articles de vulgarisation que j'essaie de sourcer au mieux (notamment grâce à mon intérêt croissant pour la sociologie).

13 commentaires

  1. Je ne fais jamais de readathon non plus, cet été c’était la première fois (celui d’Antastesia pour lire des autrices) mais en réalité c’était un prétexte parfait : l’été arrivait, j’avais déjà une pile de livres à lire depuis mon anniversaire en juin, et donc ça ne nécessitait ni achat ni changement de rythme. Et surtout bien évidemment j’ai lu pendant trois mois et pas un… De toute façon je n’arrive jamais à suivre les challenge et j’ai un souci avec les consignes je crois donc j’interprète librement ^^ !
    Pour les listes, sur Babelio et Good Read c’est possible je crois. Sinon sur Pinterest pour le côté visuel?
    J’ai un compte Babelio mais je l’utilise de manière très distante finalement, je note quand j’ai lu un livre mais j’en oublie chaque année c’est sûr !
    En tout cas tout ce que tu souligne s’applique aussi finalement à tout le reste, le sport (yoga etc), l’art (forcément se mettre à une activité créative).. Et par dessus des messages fécondité développement perso comme quoi on peut tout faire. On en arrive à se dire “ohlala j’ai lu un seul livre ce mois ci et j’ai fait trois fois du sport, et je n’ai rien PRODUIT ou créé c’est terrible”^^ maintenant j’essaie d’être vigilante là dessus et je me dis que ne rien faire étant une activité à part entière je dois reserver des moments pour ça aussi 😁

    Répondre

    1. On m’a filé un nom de site supers pour faire des listes (en MP sur Instagram, forcément j’ai oublié de noter, va falloir que je me replonge dans touuuus mes échanges sur Insta haha #oups) et je pense l’utiliser mais merci pour tes conseils ! (effectivement, j’avais pas pensé à Good Reads… LA BASE pourtant). Et tu as clairement raison, c’est juste un effet pervers de tous ces trucs productifs de développement personnel qui donnent l’impression de ne pas être à son max quand on en fait déjà tellement !

      Répondre

  2. Bonsoir,
    J’ai découvert votre (ton?) blog via Instagram et je trouve cet article tellement intéressant.
    Je travaille depuis deux ans dans une petite librairie, j’ai donc accès à beaucoup, beaucoup de livres. Et parfois trop. J’adore ce travail, j’adore les livres mais en ce moment en particulier je suis dans une période où je n’arrive même pas à choisir un livre tellement il y en a, c’est parfois presque stressant (j’exagère un peu ^^). Et cet article va définitivement me pousser à revoir la manière dont je choisis mes lectures donc merci beaucoup et ta page Instagram est tellement riche et intéressante, bravo!
    Bonne soirée,
    Sara🌻

    Répondre

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire ! Je peux carrément comprendre pour le côté stressant, cela me rappelle la vidéo YT d’une libraire/booktubeuse qui disait que parfois elle lisait les dernières sorties en Z quand ça lui parlait pas trop, simplement pour se tenir au courant et parce qu’elle ne pouvait pas faire autrement si elle pouvait prendre du temps pour elle et savoir conseiller les client-e-s. En tout cas, merci pour ton message Sara 🙂

      Répondre

  3. Récemment j’ai reçu une immense pile de livres pour mon anniversaire et j’ai ressenti une sorte d’angoisse face à tous les livres que je possède et que je n’ai pas encore lus alors qu’ils me font très envie, et une certaine culpabilité de ne pas les avoir lus avant. Maintenant je suis de nouveau un peu plus tranquille, et j’essaie de partager mes lectures entre les nouveaux arrivants et les anciens de a bibliothèque. En revanche, booktube me donne tout le temps envie de craquer pour de nouveaux livres que je ne peux pas trouver immédiatement en bibliothèque ou en seconde main, et ça m’embête qu’un livre devienne à mes yeux un produit à avoir tout de suite pour être dans le mouvement… J’avoue que je me sens encore un peu confuse sur le sujet!

    Répondre

    1. Je suis comme toi, je pense, c’est difficile d’avoir un avis “fixe” sur la question : on nous encourage tellement à lire et à faire vivre le monde de l’édition qui meurt à petit feu et à côté, on se fait si facilement happer par la société de consommation…! Merci pour ton commentaire, en tout cas 🙂

      Répondre

  4. Très chouette article, j’adore voir quels sont les pratiques de lecture des autres ^^
    De mon côté, j’ai un rythme lent (j’ai du mal à lire vite) mais regulier, depuis toujours, dès que j’ai finis un livre, j’en entame un autre 🙂
    Pour ce qui est de la pàl, à une époque, j’achetais uniquement quand j’avais terminé un livre, et puis j’ai lancé un blog et j’ai découvert la blogosphère littéraire et disons qu’actuellement j’ai plus de 300 livres dans ma pàl et au moins autant en wishlist mais je le vis bien.
    Je sais que je pourrais probablement pas toujs les lire mais c’est pas grave, j’aime être entouré de bouquin, savoir que je n’en manquerait pas et je profite.

    Bonnes lectures à toi !

    Répondre

  5. Je plussoie les commentaires ayant recommandé babelio et goodreads, bien que je ne les utilise pas, j’y avais pensé à un moment et ils m’avaient paru bien.
    Bien avant booktube (aux temps anciens), il y avait une communauté de lecteurices sur skyblog où existaient déjà des challenges. Comme tu dis, c’était agréable à suivre de temps en temps, mais je ne me voyais pas en faire autant.
    J’ai le souvenir d’avoir moi aussi été noyé sous les recommandations, mais dans le même temps on revenait toujours aux mêmes livres, mêmes auteurices et j’avais l’impression que mon blog détonnait, alors que comme tous les blogs que je suivais, je présentais essentiellement des best-sellers. On se recommandait plein de livres, on en lisait parfois, mais souvent pas du tout, en tous cas de moi à eux et de eux à moi (j’étais tout fier quand une personne m’a dit qu’elle avait commencé un roman d’Élizabeth George).
    Booktube me semble plus varié, mais on croule toujours sous les recommandations et je pense qu’il faut laisser le temps de décanter, c’est aussi pour ça que je note plus ou presque plus ma PAL, comme ça l’oubli fait une première sélection (aveugle mais tant pis).
    J’achète pas mal de livres en ce moment alors que j’ai toujours des livres non-lus depuis longtemps (l’envie est passée, elle reviendra, ou pas), je compte pas mal sur les bibliothèques, j’ai mes ebooks du domaine public au besoin. Je mourrai avant d’avoir tout lu, osef !
    Je suis mes recommandations extérieures à la communauté livresque la plupart du temps. De temps en temps, je cherche à sortir de mes habitudes, quitte à ce que ça les recoupe par surprise: un roman SF young adult par-ci, particulièrement bien vendu par l’éditeur, un auteur totalement inconnu par-là sur un sujet jamais qui m’est inconnu et on y retrouve finalement ses passions et obsessions, ça fait de bonnes surprises.
    J’essaie de lire tous les jours sans m’inquiéter du nombre de livres que je lis, j’ai appris à lire plusieurs livres en parallèles (10 ans plus tôt c’était même pas la peine d’y penser) et je lis plus lentement qu’avant (la crainte de mal lire, j’ai souvent du mal à me concentrer).

    En tous cas c’est super que tu continues à publier des articles. Je ne fréquente quasiment plus que Twitter depuis un certain temps et je ne voyais plus rien passer (oui, je vais m’abonner ce sera plus simple).

    Répondre

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire ! Effectivement, la communauté skyblog dont tu parles me dit vaguement quelque chose (dans le sens où je vois les blogs dont tu parles, mais je n’en faisais pas partie) ! C’est toujours fascinant de voir comment ces formats évoluent !

      Répondre

      1. Ce ne sont même plus les mêmes personnes qui ont adopté le format booktube (à part Maureen du Bazar de la Littérature). J’ai le souvenir que beaucoup migraient vers d’autres plate-forme de blogging, mais pour y être retourné il y a quelques mois, ils ont tous fini par être abandonnés au bout d’un moment. J’ai voulu y retourner pour renouer un peu les liens parce que moi-même était parti, il n’y avait plus personne ni sur les blogs, ni sur les forums, ça faisait ville-fantôme du far-west. En tous cas du point de vue que j’avais avec les personnes que je suivais. Ça m’intéresserait d’avoir des retours d’expérience d’autres personnes si quelqu’un passe par là.

        Répondre

Laisser un commentaire