La femme parfaite vous emmerde

Si je devais avoir une seule bonne résolution, ce serait d’arrêter d’écrire sous le coup de la colère car j’ai tendance à vomir ma bile un peu trop violemment. Mais depuis que j’ai lu le fameux article de Marie Claire qui a bien tourné sur les réseaux sociaux, tout ça me taraude et j’ai besoin d’y ajouter mon grain de sel. Juste un concentré de mon affect et de tout ce que je rumine.

Si vous n’avez pas suivi la dernière shitstorm, Marie Claire a pondu un article (que je ne linkerai pas) où quelques mecs (de 30 à 50 piges environ) CSP+ nous expliquent chacun leur tour ce qu’est “la femme parfaite”. Bon, rien que ça, on sent que ça va pas voler très haut mais on peut espérer (parce que ça arrive, hé!) que l’article jouera sur le côté cliché du sujet pour nous proposer un truc un peu frais et innovant. Et bien pas du tout.

En quelques portraits élégamment décrits, ces gars sortis de je ne sais où (sûrement copains avec la directrice de la redac qui a dû trouver son idée sensas’ après avoir bu trop de rosé lors d’un vernissage, je ne sais pas) nous dressent un portrait affligeant de ce que à quoi la fââââme de leurs rêves ressemble. Alors, les goûts et les couleurs, ça on s’en tape un peu. Ce qui est intéressant c’est comment le sujet est amené. Tout l’article relate des injonctions, se focalise sur le physique des dââââmes de leur rêve et on retrouve quelques similitudes bien appréciables : leur femme parfaite n’est surtout pas grosse (mais attention ! pas maigre non plus), clairement plus jeune, et un ramassis de fantasmes un peu chelou savamment amené.

On kiffe. 

J’aurai pu lire le truc et me dire basta, me foutre la gueule de ces dindons qui croient nous apprendre la vie et se pensent romantiques alors qu’ils sont au summum de leur ego ridicule. Et puis, non. Non parce qu’en vrai ça m’a fait chier. Ca m’a fait chier parce que des mecs comme ça, depuis que j’ai 13 ans, je les entends, peu importe leur âge.

Il semblerait qu’il y ait une tendance chez  ces mâles alphas à penser que la femme est une sorte de pot de fleurs dont le seul intérêt soit son physique (“pensez donc, une bombasse à son bras, ça fait bieeen“). Mais surtout, il semblerait qu’il y ait une tendance à croire qu’on peut se permettre d’énumérer ses petits critères comme au supermarché, qu’on a le DROIT en tant que mec, d’imposer ses petits diktats sans honte ni rien.

Sans surprise, des meufs de Twitter ont retrouvé leur gueule sur Linkedin et non, ils n’avaient rien de Dieu grec. Alors c’est pas que c’est moins pire quand on ressemble à un canon Hollywoodien de se comporter de la sorte mais, là encore, il est amusant de voir à quel point même le dernier des trolls des montagnes pense pouvoir juger, noter, lister, ce qu’il y a de valable ou non dans le physique d’une femme.

Comme j’ai dit, ça fait depuis mes 13 piges que j’en entends des conversations de ce style. D’ailleurs, il y a environ un an de ça, j’étais tombée sur une conversation à mon sujet sur les Internets (merci Google Analytics qui me montre d’où vient le trafic vers mon blog lolilol) où des mecs expliquaient tranquil’ pépouze que j’étais bien chiante à être féminazie mais que j’étais clairement bonnasse et que bon, ok, ils voudraient bien tirer leur coup.

J’en avais chialé de rire en lisant cette bande de mecs derrière leur écran penser qu’ils avaient une chance d’avoir une place dans mon pieu MAIS SURTOUT, croire qu’une seule seconde, mon regard aurait daigné me poser sur eux, ces vauriens sexistes que je voudrai même pas le temps d’une nuit.

Mais voilà, depuis que je suis ado, des gars (cis* je précise, ceci est important) qui me partagent leur avis sur moi ou d’autres nanas, qui me disent “je la baiserai bien” ou “oh non j’en veux pas” etc, sans même SE DEMANDER, si la fille en question les trouve à leur goût, je ne les compte plus. Un peu comme s’il y avait ce truc, cette conviction qu’on veut de votre précieux phallus et qu’on devrait vous vénérer d’accepter de coucher avec nous.

Etant donné que les femmes ont plus de facilité à trouver un partenaire sexuel ET que les femmes sont souvent moins satisfaites au lit lorsqu’elles couchent avec un mec cis (parce que visiblement réussir à faire jouir une nana c’est encore le mystèèèère pour pas mal d’entre vous), j’en viens à me dire qu’il serait p’têtre temps de descendre de votre piédestal et de vous demander si vous êtes à ce point le nombril du monde. Car niveau orgasme, vous êtes encore sacrément à la traîne.

Oui, même toi Jean-Michel Point G, crois pas, ça te concerne aussi.

En attendant, je tiens à dire à toutes les femmes qui sont tombées sur cet article qu’elles sont parfaites. Avec (ou sans !) leurs rides, leurs vergetures, leur cellulite, leur acné, leurs seins pas assez fermes, leurs hanches grasses, leur silhouette pas élancée et que sais-je encore.

Trop de femmes se plient aux diktats de cette société jusqu’à ce que cela prenne des proportions dramatiques pour qu’elles aient à supporter EN PLUS un vieux con se permettant des injonctions sur leur corps. Vous méritez plus que ça. Vous méritez d’être aimée et non pas rabaisser à votre apparence, une apparence qui bouge avec le temps, évolue, change et se modifie en fonction des aléas de la vie.

Je le disais sur Twitter mais je vais le redire ici. J’ai croisé trop de femmes qui sont sorties traumatisées de certaines histoires d’amour toxiques et malsaines en ayant qu’une seule exigence, celle de ne plus jamais être frappées, rabaissées, humiliées, détruites psychologiquement pour laisser de tels propos passés.

Parce que moi je l’ai connu le mec qui vous demande de couper 30 cm de cheveux, qui vous dit quoi porter, qui appuie sur vos hanches devant un miroir pour vous montrer ce que ça donnerait si vous étiez “plus fine” afin d’atteindre cette perfection. J’ai connu les injonctions au corps qui évoluent en des demandes plus sournoises, encore plus malsaines, où vous ne devez plus utiliser certains mots, certaines intonations, vous tenir différemment. Je l’ai connu, et je sais ce que ça donne ce genre de propos de merde. Ca donne des histoires d’amour atroces, des femmes mal aimées et dévalorisées, des femmes qui ne sont pas choyées et respectées comme elles devraient. C’est la porte ouverte à plus. Et il est hors de question qu’on prenne ce risque.

Alors pour une fois je n’irai pas vers cette phrase si populaire qui dit que la perfection n’existe pas et que nos défauts sont chouettes et qu’on doit nous accepter ainsi. Car même si elle est vraie, aujourd’hui j’ai envie de changer la donne. J’ai simplement envie de vous dire que vous êtes parfaites. Vous l’êtes. Vous n’avez pas besoin d’atteindre un idéal imaginaire et fantasmé. Tout va bien, vous êtes des femmes inspirantes, radieuses, intelligentes, courageuses.

Et vous méritez mieux qu’un de ces mecs. 

  1. ♡ Meryl ♡ (@Meryls_b)

    29 décembre 2016 at 12 12 13 121312

    Je viens tout juste de tomber sur ton blog via Twitter.
    Et même si cet article est écris sur le coup de la colère, je trouve qu’il reflète assez bien ce que l’on entend tout le temps. Pas tous les hommes sont comme ça, mais malheureusement, j’en ai croisé et entendu plus tel que tu les décris qu’autrement !
    C’est vrai aussi que ces articles de magasines montrent finalement des clichés. Durant un moment, je les achetais et les lisais puis, à force, j’en ai eu assez de lire toujours la même choses venant de personnes de la même “catégorie sociale”, au final, j’y gagne moralement à ne pas écouter cela, mais aussi financièrement à ne plus les acheté ahah.
    Sur ce, je file voir tes autres articles 🙂

  2. Todeschini Florian (@Eybeam)

    29 décembre 2016 at 13 01 22 122212

    Déjà je tiens à souligner le travail d’écriture qui malgré la colère que tu souhaitais éviter dans tes écrits est très agréable à lire. D’autant plus que le titre accrocheur, s’en voit encore plus drôle quand on peut supposer qu’il n’a vu le jour que grâce à cette dite émotion.

    Ce qui me choque presque autant que le contenu de l’article (là je parle de celui de Marie Claire) se trouve être juste dans l’intérêt de publier ce type de papier. Je ne connais pas du tout Marie Claire, j’en ai appris l’existence avec cette affaire via le forum de Thomas Hercouet, donc je ne sais rien de leur ligne éditoriale. Mais sur leur site on peut facilement comprendre que les sujets concernent la mode/beauté, bien être/santé etc …
    Du coup j’ai vraiment du mal à comprendre en quoi le fait de proposer un sujet de la sorte contribue à servir le magazine?
    Leur torchon s’intitule ” Qu’est ce qu’une femme parfaite selon les hommes?” Alors en dehors du débat sur la perfection qui pose déjà problème en quoi est-ce pertinent comme sujet?
    C’est comme si dans un des magazines runnings il y avait un article “Ce que les pilotes de formule 1 considèrent comme un bon coureur”. Genre ça serait le truc le moins intéressant à lire du monde. De la stupidité pure.

    Enfin bref ça me dépite de savoir que dans des magazines qui se désignent comme étant adressés aux femmes ont puissent y lire de telles idioties.

    Je n’ai lu que deux articles en plus de celui ci et je trouve ton blog vraiment cool au passage. Comme la seule vidéo que j’ai pris le temps de regarder de ta chaine youtube. Il va vraiment falloir que je m’intéresse d’avantage à ton travail.
    Bonne journée à celles et ceux qui auront prit le temps de lire ce message.

  3. mademoiselleazadee

    29 décembre 2016 at 14 02 06 120612

    Très bel article. Personnellement, ce n’est pas le contenu de l’article qui m’a déplu (car ce type d’article est tellement vu et revu dans les magazines) mais ce qui m’a mis vraiment en colère c’est que ça soit un magazine féminin. Je trouve ça limite dangereux que les magazines féminins continuent de publier et de véhiculer ce type d’idée. Je pense à toutes les femmes et adolescentes qui manquent de confiance en elle et qui via cet article pensent que c’est une vérité générale (je dis ça car c’était mon cas avant). C’est notamment pour ça que j’ai arrêté d’acheter des magazines et lis plutôt des blogs qui me donnent confiance en moi.

  4. Angèle ALLARD

    29 décembre 2016 at 18 06 31 123112

    Juste merci beaucoup pour cet article, celui de Marie-Claire m’a fait très peur.

  5. Anne

    29 décembre 2016 at 18 06 54 125412

    Je ne prends pas suffisamment le temps de commenter sur ton blog, mais je voulais te remercier pour cet article : sache qu’à celles (au moins une en tout cas^^) qui ne savent pas trop comment sortir de leurs gonds, du moins pas spontanément, ta colère fait tellement de bien !

  6. Anonyme

    29 décembre 2016 at 20 08 01 120112

    <3 <3 MERCI <3 <3

    (oui, j'ai rien de constructif à ajouter)

  7. Lunesoleil

    29 décembre 2016 at 20 08 14 121412

    Bravo pour cet article et je pense que beaucoup de femmes vont s’y identifier, j’en suis convaincue

  8. JosieCoccinelle

    29 décembre 2016 at 20 08 29 122912

    Superbe article criant de vérité!
    Je suis arrivée sur ce blog par hasard, mais le hasard fait bien les choses, car je reviendrai!
    🙂

  9. Alessandra

    30 décembre 2016 at 9 09 38 123812

    Ce qui me plaît, à la lecture de ton article, c’est cette affirmation de la perfection, tellement rare aujourd’hui. Qu’est-ce que ça fait du bien! Par curiosité, j’ai été consulter la définition du mot “parfait”: “Qui est ce qu’il est de façon absolue, sans la moindre restriction”; Qui est tel au plus haut degré, complet, total” et enfin “Qui a toutes les qualités qu’on attend de lui”…et surtout, je crois, que l’on attend de soi. Toutes les femmes sont parfaites, il est temps d’en prendre conscience.

    Merci, merci, merci!

  10. Cy

    30 décembre 2016 at 16 04 57 125712

    Je passe régulièrement sur ton blog, mais c’est vrai que je ne prends pas vraiment le temps de commenter. Merci pour cet article, qui reflète exactement ce que je pense ! Ca me rappelle d’ailleurs une histoire qui m’est arrivée l’an dernier: j’ai refusé de donner mon numéro à un type que j’avais rencontré à une soirée chez une amie. Résultat, il m’a stalkée sur les réseaux sociaux pour m’envoyer un long message m’expliquant que je lui plaisais et qu’il fallait absolument qu’on s’appelle pour aller dîner ensemble. Le plus drôle ? Il ne m’a pas une seule fois demandé mon avis, ou même si moi aussi j’étais intéressée (non)…

  11. Cestdoncvrai_Tat

    2 janvier 2017 at 15 03 33 01331

    Merci pour cette réaction et ces réflexions pertinentes, même si écrites sur le coup de la colère 🙂

  12. snowki

    3 janvier 2017 at 13 01 15 01151

    Tu écris avec beaucoup de pertinence sous le coup de la colère.

    La colère c’est de l’énergie, elle est bénéfique si elle se tourne contre les bons objets 😉

    Les magazines féminins sont à plus de 50% composés de pub et le reste de publi-rédactionnel.

    Iil ne reste plus aucune place pour la réflexion.

  13. Sab

    6 janvier 2017 at 22 10 10 01101

    Se monde misogyne me fatigue heureusement que des personnes comme toi et moi luttons contre cela. Merci a toi c’est encourageant.

  14. Lalabou

    16 janvier 2017 at 20 08 22 01221

    Rien à voir avec cet article, mais juste une remarque sur tous les mots d’anglais utilisés (pas que sur cet article, d’une manière générale). Vous n’aimez pas votre langue? Vous ne la trouvez pas assez bien pour exprimer vos pensées – malgré le fait que c’est une des langues les plus riches au monde? Ou vous utilisez des mots d’anglais simplement pour vous la jouer “cool”?
    Vous avez conscience que ce genre de comportements est exactement la raison pour laquelle il y a tant de langues qui ont disparu et disparaissent aujourd’hui encore? L’humanité perd une langue tous les 15 jours… Vous voulez que dans un jour lointain, le français soit ajouté à la liste, totalement bouffé par l’anglais qui nous envahit tout le temps et partout?
    Il faut prendre conscience qu’en France, nous sommes les dépositaires d’un héritage incroyablement riche, que nous devons préserver. Nos ancêtres nous l’ont légués, nous sommes en train de le piétiner… A moins de détester cet héritage, il n’y a aucune raison de chercher à autant le travestir en quelque chose d’autre.

  15. Piotr

    18 janvier 2017 at 20 08 19 01191

    Plus que d’accord sur le fond, mais j’ai un peu du mal avec cet espèce de rappel constant :”Moi je suis canon, mais vous inquiétez pas les moches, vous êtes parfait(e)s !”. C’était probablement pas voulu mais c’est ce que j’ai ressenti pendant une bonne partie de l’article.

  16. Sarah | Côté Make-up

    19 janvier 2017 at 14 02 13 01131

    Si c’est ça être une féminazie, alors finalement je prends comme un compliment ce joli mot que l’on m’a sorti en MP tout à l’heure parce-que je trouvais ça normal que tu n’acceptes pas qu’un homme est fait ce qu’il a fait (je parle de l’histoire actuelle que je vais pas rabacher ici).

    Très bon article. C’est fou quand même ces hommes auxquels il faudrait se soumettre et être comme eux le voudrait (surtout quand la majorité son loin d’être des modèles de magazine, et oui si on prend aussi les choses à l’envers, si nous devions penser comme eux, qu’ils songent alors d’abord à se refaire un corps tout les monsieur gras qui estiment qu’une femme doit être physiquement “parfaite” selon leur diktat).

    Une fois une copine qui s’est prit une réflexion par son mec lui a sorti : tu veux que je sois parfaite ? Commence toi-même par l’être ! Suivi de photos pour illutrer disant “si tu veux que je ressemble à ça (photo de meuf fine au gros seins, tu vois le truc je pense) ressemble à ça (photo d’un mec sportif avec abdos et pecs… bref tu vois aussi je pense).

    Heureusement, il y a quelque perle, des mecs respectueux mais ils sont cachés par le flots de cons qui existent. C’est dommage, on en vient à oublier leur existence …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :