Réponse à l’article de Marie-Claire : La femme parfaite vous emmerde

Si je devais avoir une seule bonne résolution, ce serait d’arrêter d’écrire sous le coup de la colère car j’ai tendance à vomir ma bile un peu trop violemment. Mais depuis que j’ai lu le fameux article de Marie Claire qui a bien tourné sur les réseaux sociaux, tout ça me taraude et j’ai besoin d’y ajouter mon grain de sel. Juste un concentré de mon affect et de tout ce que je rumine.

Si vous n’avez pas suivi la dernière shitstorm, Marie Claire a pondu un article (que je ne linkerai pas) où quelques mecs (de 30 à 50 piges environ) CSP+ nous expliquent chacun leur tour ce qu’est “la femme parfaite”. Bon, rien que ça, on sent que ça va pas voler très haut mais on peut espérer (parce que ça arrive, hé!) que l’article jouera sur le côté cliché du sujet pour nous proposer un truc un peu frais et innovant. Et bien pas du tout.

En quelques portraits élégamment décrits, ces gars sortis de je ne sais où (sûrement copains avec la directrice de la redac qui a dû trouver son idée sensas’ après avoir bu trop de rosé lors d’un vernissage, je ne sais pas) nous dressent un portrait affligeant de ce que à quoi la fââââme de leurs rêves ressemble. Alors, les goûts et les couleurs, ça on s’en tape un peu. Ce qui est intéressant c’est comment le sujet est amené. Tout l’article relate des injonctions, se focalise sur le physique des dââââmes de leur rêve et on retrouve quelques similitudes bien appréciables : leur femme parfaite n’est surtout pas grosse (mais attention ! pas maigre non plus), clairement plus jeune, et un ramassis de fantasmes un peu chelou savamment amené.

On kiffe. 

J’aurai pu lire le truc et me dire basta, me foutre la gueule de ces dindons qui croient nous apprendre la vie et se pensent romantiques alors qu’ils sont au summum de leur ego ridicule. Et puis, non. Non parce qu’en vrai ça m’a fait chier. Ca m’a fait chier parce que des mecs comme ça, depuis que j’ai 13 ans, je les entends, peu importe leur âge.

Il semblerait qu’il y ait une tendance chez  ces mâles alphas à penser que la femme est une sorte de pot de fleurs dont le seul intérêt soit son physique (“pensez donc, une bombasse à son bras, ça fait bieeen“). Mais surtout, il semblerait qu’il y ait une tendance à croire qu’on peut se permettre d’énumérer ses petits critères comme au supermarché, qu’on a le DROIT en tant que mec, d’imposer ses petits diktats sans honte ni rien.

Sans surprise, des meufs de Twitter ont retrouvé leur gueule sur Linkedin et non, ils n’avaient rien de Dieu grec. Alors c’est pas que c’est moins pire quand on ressemble à un canon Hollywoodien de se comporter de la sorte mais, là encore, il est amusant de voir à quel point même le dernier des trolls des montagnes pense pouvoir juger, noter, lister, ce qu’il y a de valable ou non dans le physique d’une femme.

Comme j’ai dit, ça fait depuis mes 13 piges que j’en entends des conversations de ce style. D’ailleurs, il y a environ un an de ça, j’étais tombée sur une conversation à mon sujet sur les Internets (merci Google Analytics qui me montre d’où vient le trafic vers mon blog lolilol) où des mecs expliquaient tranquil’ pépouze que j’étais bien chiante à être féminazie mais que j’étais clairement bonnasse et que bon, ok, ils voudraient bien tirer leur coup.

J’en avais chialé de rire en lisant cette bande de mecs derrière leur écran penser qu’ils avaient une chance d’avoir une place dans mon pieu MAIS SURTOUT, croire qu’une seule seconde, mon regard aurait daigné me poser sur eux, ces vauriens sexistes que je voudrai même pas le temps d’une nuit.

Mais voilà, depuis que je suis ado, des gars (cis* je précise, ceci est important) qui me partagent leur avis sur moi ou d’autres nanas, qui me disent “je la baiserai bien” ou “oh non j’en veux pas” etc, sans même SE DEMANDER, si la fille en question les trouve à leur goût, je ne les compte plus. Un peu comme s’il y avait ce truc, cette conviction qu’on veut de votre précieux phallus et qu’on devrait vous vénérer d’accepter de coucher avec nous.

Etant donné que les femmes ont plus de facilité à trouver un partenaire sexuel ET que les femmes sont souvent moins satisfaites au lit lorsqu’elles couchent avec un mec cis (parce que visiblement réussir à faire jouir une nana c’est encore le mystèèèère pour pas mal d’entre vous), j’en viens à me dire qu’il serait p’têtre temps de descendre de votre piédestal et de vous demander si vous êtes à ce point le nombril du monde. Car niveau orgasme, vous êtes encore sacrément à la traîne.

Oui, même toi Jean-Michel Point G, crois pas, ça te concerne aussi.

En attendant, je tiens à dire à toutes les femmes qui sont tombées sur cet article qu’elles sont parfaites. Avec (ou sans !) leurs rides, leurs vergetures, leur cellulite, leur acné, leurs seins pas assez fermes, leurs hanches grasses, leur silhouette pas élancée et que sais-je encore.

Trop de femmes se plient aux diktats de cette société jusqu’à ce que cela prenne des proportions dramatiques pour qu’elles aient à supporter EN PLUS un vieux con se permettant des injonctions sur leur corps. Vous méritez plus que ça. Vous méritez d’être aimée et non pas rabaisser à votre apparence, une apparence qui bouge avec le temps, évolue, change et se modifie en fonction des aléas de la vie.

Je le disais sur Twitter mais je vais le redire ici. J’ai croisé trop de femmes qui sont sorties traumatisées de certaines histoires d’amour toxiques et malsaines en ayant qu’une seule exigence, celle de ne plus jamais être frappées, rabaissées, humiliées, détruites psychologiquement pour laisser de tels propos passés.

Parce que moi je l’ai connu le mec qui vous demande de couper 30 cm de cheveux, qui vous dit quoi porter, qui appuie sur vos hanches devant un miroir pour vous montrer ce que ça donnerait si vous étiez “plus fine” afin d’atteindre cette perfection. J’ai connu les injonctions au corps qui évoluent en des demandes plus sournoises, encore plus malsaines, où vous ne devez plus utiliser certains mots, certaines intonations, vous tenir différemment. Je l’ai connu, et je sais ce que ça donne ce genre de propos de merde. Ca donne des histoires d’amour atroces, des femmes mal aimées et dévalorisées, des femmes qui ne sont pas choyées et respectées comme elles devraient. C’est la porte ouverte à plus. Et il est hors de question qu’on prenne ce risque.

Alors pour une fois je n’irai pas vers cette phrase si populaire qui dit que la perfection n’existe pas et que nos défauts sont chouettes et qu’on doit nous accepter ainsi. Car même si elle est vraie, aujourd’hui j’ai envie de changer la donne. J’ai simplement envie de vous dire que vous êtes parfaites. Vous l’êtes. Vous n’avez pas besoin d’atteindre un idéal imaginaire et fantasmé. Tout va bien, vous êtes des femmes inspirantes, radieuses, intelligentes, courageuses.

Et vous méritez mieux qu’un de ces mecs. 

Je suis Buffy Mars et je suis la créatrice du blog "Tout est Politique" et de la chaîne Youtube du même nom. Féministe à tendance libertaire, j'ai ouvert ce blog afin de vous partager mon point de vue sur des sujets de société qui m'intéressent. Parfois via des articles de vulgarisation que j'essaie de sourcer au mieux (notamment grâce à mon intérêt croissant pour la sociologie) parfois via des billets d'humeur plus ou moins spontanés.
Share:
Written by Buffy Mars
Je suis Buffy Mars et je suis la créatrice du blog "Tout est Politique" et de la chaîne Youtube du même nom. Féministe à tendance libertaire, j'ai ouvert ce blog afin de vous partager mon point de vue sur des sujets de société qui m'intéressent. Parfois via des articles de vulgarisation que j'essaie de sourcer au mieux (notamment grâce à mon intérêt croissant pour la sociologie) parfois via des billets d'humeur plus ou moins spontanés.