Je vous explique mon travail de Community / Social Media Manager

Mon travail, on en entend de plus en plus parler. Là où sa définition paraissait encore un peu brumeuse il y a 5 ans, il est parvenu à se démocratiser. Seulement, très souvent, on me demande en quoi cela consiste « exactement ». C’est vrai que mon boulot, on a tendance à le voir comme un job un peu inutile quand on n’y connait pas grand-chose, un faux boulot de glandeur qui ne servirait qu’à jeter de l’argent par les fenêtres. Je vous rassure (et c’est triste à dire) : même au sein d’une entreprise, il se peut que nos supérieur.e.s nous considèrent ainsi également. En gros, on nous embauche « pour la forme », «parce qu’il faut », sans trop s’intéresser.

Pourtant, mon travail est passionnant, peut être utile de tout un tas de manières différentes et n’est pas si difficile à comprendre que ça. Il ne va pas non plus s’éteindre dans 5 ans, il est constamment en évolution et accompagne les transformations des réseaux sociaux mais surtout du Web, de manière plus générale. En gros, depuis que j’ai mis un pied dans ce domaine (3 ans depuis mon premier stage), j’ai pu voir à quel point ce travail changeait extrêmement vite… et j’admets trouver ça incroyablement stimulant (même si cela amène beaucoup d’interrogations, je vous l’accorde).

QUELLE EST LA DIFFERENCE ENTRE UN COMMUNITY MANAGER ET UN SOCIAL MEDIA MANAGER ?

La plupart d’entre vous ont sûrement déjà entendu parler du « Community Manager » mais sont un peu surpris.es en entendant un autre terme, celui de « Social Media Manager ». Avouons-le, dans le monde de la Communication et du Marketing, tout est extrêmement jargonnant (qui n’a pas déjà vu une parodie sur tout ce vocabulaire franglais à longueur de journée..) et les termes changent très vite.

  • La base : le Community Manager

Grosso modo, à peu près tout le monde s’accorde à dire qu’un.e Community Manager est là pour gérer/animer et modérer la communauté d’une marque sur les réseaux sociaux. Il va également veiller à la bonne réputation de la marque sur le Web (l’e-reputation, comme on dit) en faisant ce qu’on appelle “de la veille”. Il va informer, partager, diffuser, relayer du contenu selon un planning éditorial qui est sensé mettre en avant la marque, souvent avec une charte graphique qui se veut en cohérence. Bref, le tout est de faire connaître cette marque, de faire en sorte qu’elle se viralise (par du buzz positif, c’est le must), qu’elle soit reconnue et qu’elle attire du monde.

Là, j’ai pris l’exemple d’une marque, qui chercherait éventuellement à se faire connaître pour vendre des produits. Mais le/la Community Manager peut très bien évoluer dans d’autres secteurs : celui du public, des ONG, des associations, des instituts, des écoles, des laboratoires pharmaceutiques, du divertissement, de l’information.. et j’en passe. Son rôle changera alors, le ton qu’il emploiera aussi, sa manière de communiquer s’adaptera à son « public », à sa cible, mais avec toujours ce même but : fédérer des gens pour leur donner envie de rester attacher à la marque (ou autre).

  • Mais alors, quelle est la différence avec le Social Media Manager ?

Difficile à dire puisque d’une offre d’emploi à l’autre, on peut trouver un peu de tout.. ce qui n’aide pas. Néanmoins, on s’accorde (souvent) à dire que l’apparition du « Social Media Manager » répond à une professionnalisation de ce métier et qu’il est souvent « au dessus » du Community Manager. Son salaire (mais aussi son expérience) peut être plus élevé. Le SMM va s’occuper d’un service/d’un pôle de communication entier et peut avoir un ou plusieurs CM sous ses ordres, ou alors s’occuper de plusieurs marques/clients. Parfois, le Social Media Manager est celui/celle qui va élaborer toute la stratégie social media en amont, faire des recherches comparatives avec des concurrents (on appelle ça des benchmark), réfléchir sur le ton à employer, quel type de contenu, quels événements mettre en avant, comment organiser le planning editorial etc.. là où le/la Community Manager se contenterait d’appliquer et d’imaginer ensuite le contenu (les concours à élaborer etc).

Seulement, il peut arriver que le SMM occupe toutes ces fonctions, et c’est parce qu’il a autant de tâches à effectuer qu’on lui donne ce ton à rallonge. Ce qui ressort surtout, c’est que le/la Social Media Manager va souvent élaborer, planifier et gérer le budget social media : en effet, il faut s’occuper du budget qui va permettre de diffuser des campagnes publicitaires/mettre en avant des posts sur Twitter, Facebook ou encore Instagram par exemple. Globalement, le métier de Community Management désigne souvent un poste avec  moins de responsabilités que celui du SMM.

En tout cas, ce métier se fragmente souvent en deux : une partie « communicationnelle » souvent assez créative, où vous travaillerez en lien avec des gens qui créeront du contenu à votre demande : graphistes, monteurs, rédacteurs.. ; une partie plus « marketing » où on a toujours un œil sur les statistiques, le budget à planifier et ce genre de choses. Selon le secteur et l’entreprise, l’aspect « créatif » et « marketing » peuvent être plus ou moins répartis de manière égalitaire.

LE CURSUS IDEAL POUR DEVENIR COMMUNITY MANAGER ET SOCIAL MEDIA MANAGER

Là où il y a encore quelques années on aimait dire que tout le monde pouvait être CM car il suffisait d’avoir un smartphone, Facebook et Twitter (lol), les choses semblent avoir quelque peu changé. Ah ben oui.

Le métier s’est professionnalisé (tout comme les réseaux sociaux, qui proposent désormais des plateformes publicitaires pour les professionnels comme FB Business Manager ou encore Twitter Ads qui demandent quand même certaines connaissances) et il est vrai que le niveau de qualification d’un Community Manager varie entre BAC+3 et BAC+5. Le Social Media Manager étant d’ailleurs souvent BAC+5.

  • Ecole privée ou Université ?

Le cursus Ecole de Communication/de Marketing privée reste un chemin assez prisé, mais les personnes comme moi, ayant une formation en Communication faite à l’Université et plus axée dans les Sciences Humaines ou les Lettres/Langues Vivantes existent aussi ! On retrouve également des personnes en Ecole de Commerce, IAE, parfois des personnes venant d’Ecole de Graphisme, d’e-commerce ou de Journalisme. Ce mélange peut surprendre mais il répond surtout aux attentes des entreprises qui peuvent être très différentes. Ce métier est encore en plein construction et le/la Community Manager – Social Media Manager est souvent polyvalent.e, compilant les compétences acquises au fur et à mesure, devant apprendre à être autonome, à bricoler, à tester de lui-même/elle-même.

S’il y a bien un conseil que je préconise, cependant, c’est de fuir absolument toutes les formations « trop » professionnelle, ne ciblant que le Community Management ou autre. Ce genre de cursus est bien trop ciblé et n’offre qu’une facette du numérique. Or, comme je l’ai dit, ce métier est en constante évolution et dans quelques années, un tel diplôme aura une valeur et un intérêt bien moindre. Il est important d’acquérir un socle de compétences très généraliste  pour pouvoir s’adapter à différents profils !

Pour en savoir plus sur mon parcours étudiant, vous pouvez lire mes articles dans la rubrique “Etudes“!

  • L’expérience a-t-elle de l’importance ?

Enfin, rassurez-vous, la profession de Community Manager fait partie de ces nouveaux métiers où on se met (enfin !) à ne pas regarder que le nombre de diplômes mais aussi votre expérience ! D’ailleurs (et je ne suis pas la seule dans ce secteur à le confirmer), mon blog ou encore mon compte Twitter (bref, ma présence active sur les réseaux/médias sociaux) ont été un plus non négligeable pour me permettre de décrocher un stage puis mon alternance. En gros, n’oubliez pas qu’un tel métier demande une vraie présence sur le net qui vous permettra de montrer un intérêt et une connaissance technique des outils que vous allez utiliser au quotidien ! La “passion” est un gros +.

Vous avez d’autres questions ? N’hésitez pas à me les poser !  Je serai ravie d’écrire sur ce sujet !

  1. Niognot

    17 novembre 2016 at 13 01 50 115011

    Très intéressant article qui met les choses un peu au claire. Je ne connaissait pas la différence entre CM ET SMM. J’aimerai bien savoir comment s’organise ton métier au quotidien. Surtout en tant que freelance, comment s’organiser pour que le boulot ne prenne pas trop pied sur le temps personnel?

  2. Effy's World

    17 novembre 2016 at 14 02 17 111711

    Merci de toutes ces infos ! Moi qui cherche à me réorienter, c’est super intéressant 🙂

  3. gojirox

    21 novembre 2016 at 17 05 36 113611

    Super intéressant! C’est quoi la/les principale(s) difficulté(s) pour ce travail?

  4. Rosie

    17 décembre 2016 at 13 01 29 122912

    merci pour les infos et au faits geniale ta fictions sur lily et James Potter

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :