Road-trip en Ecosse #2 : The Cairngorms National Park

Notre seconde journée n’était pas de tout repos puisque nous devions atteindre Aviemore, la gare située dans le Parc National des Cairngorms. Ce qui est facile à faire quand on est en voiture, ne l’est pas spécialement quand on n’a pas le permis ;).

►  23 août : Arrivée au Cairngorms National Park 
 
Pour une raison qui nous échappe (alors que nous avions pris les billets à l’avance, je précise), nous n’avons pas réussi à réserver deux trains faisant le trajet Edimbourg – Inverness – Aviemore (ce qui se fait, en général) et nous avons été obligées de faire un détour par Aberdeen (oui, une des villes dans Outlander !) qui est tout de même une ville se situant complèèètement sur la côte est de l’Ecosse. Au final, nous n’avons pas regretté cet énorme détour puisque nous avons longé la côte est de l’Ecosse en train et le trajet était superbe ! Notre train a passé des ponts gigantesques survolant la mer, des énormes côtes où nous pouvions voir la mer en dessous de nous en se penchant un peu (sur le coup, c’est assez impressionnant), nous avons vu des îles avec des vieux châteaux abandonnés au loin.. C’était vraiment très beau et nous en avons pris plein les yeux. 
 

Après ce gros détour, nous avons donc enfin pris un train pour aller de Aberdeen à Inverness et d’Inverness à Aviemore. Arrivées à Aviemore, nous avons pris le taxi pour nous rendre dans un chalet situé au fiiiiin fond du parc national (littéralement perdu, très difficilement accessible à vélo hormis si vous êtes un gros cycliste et où il y a un bus qui passe 2 fois par semaine.. oui oui). Notre chauffeur était génial, très bavard, fier de sa région, avec des tas d’anecdotes à raconter ! Il en a même profité pour nous faire un petit détour surprise pour nous montrer la demeure de Bob Dylan (interdite au public… mais chuuut 😉 !).

 
Pas de supérettes ni de grandes villes aux alentours, pas de zones de loisirs (il y en a dans ce parc, mais de l’autre côté, vers Aviemore, or, le chalet y était situé à 1h de voiture) que des champs et des forêts à perte de vue.. le pied ! 
 

Le chalet était vraiment super mignon, très confortable, très bien décoré, propre et agencé. Nos hôtes étaient charmants, très accueillants, serviables, d’une grande gentillesse et tellement généreux ! Nous nous sommes senties immédiatement comme chez nous et nous avons passé la soirée à profiter de la belle vue depuis le chalet et à glandouiller un peu. 

A noter, pour les amateurs et amatrices de whisky, le parc national comporte plusieurs distilleries que vous pouvez visiter. Vous pouvez même faire des circuits ! Cool, non ?

 
►  24 août : Visite du Parc National
 
Dès le lendemain, nous sommes parties visiter les environs. Nous avons d’abord grimpé une énorme colline avant de finir la matinée par escalader une foret très pentue, complètement sauvage, où on voyait des chèvres un peu partout. C’était magnifique et nous avons adoré nous retrouver en pleine campagne pour profiter de ce beau temps. 



Comme je l’ai dit, nos hôtes étaient adorables et, devant aller en ville, ils nous ont proposé de les accompagner à Grantown-on-Spey, une charmante petite commune. Nous avons donc accepté et nous y avons fait quelques courses, visité les boutiques et déjeuné avant de retourner au chalet en milieu d’après-midi. D’ailleurs, c’est en y mangeant que j’ai découvert que les Ecossais mangent leurs macaronis & cheese avec… des frites. Voilà voilà. Ah oui ça surprend toujours au début.. 





Nos hôtes (décidément TRES gentils), nous ont généreusement prêtées leurs vélos pour qu’on puisse visiter plus largement le parc. En fin d’après-midi, alors qu’il faisait encore beau, nous avons donc fait une grosse balade. A noter que les Cairngorms sont tout en relief.. alors si le vélo vous fatigue vite, allez y à la cool, ça devient vite sportif ! 
 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :