4 jours à Londres: visites et bonnes adresses

Hello tout le monde ! J’espère que vous allez bien. Aujourd’hui je vous retrouve avec un tout nouvel article pour vous parler de mon week-end prolongé (ou mini-semaine) à Londres. Je n’y étais jamais allée et c’était mon rêve depuis bientôt 10 ans maintenant. En début d’année, une de mes amies (ma petite Marion d’amour <3, rencontrée d’abord sur Twitter et que je n’avais pas vu depuis 2 ans) qui y vit a insisté pour que je me décide à enfin y venir.

J’ai donc décidé de faire le grand saut. Depuis que je suis à la fac, je n’ai pas pris de « réelles vacances » : j’ai travaillé les étés et j’ai fait brièvement quelques week end prolongés dans des endroits pas spécialement foufou. J’aime voyager. Non pas pour dire que je vais « découvrir un pays » ou une bêtise du genre : parce que c’est faux, pour parvenir à faire ça, il faudrait rester des mois voire même des années mais juste… j’aime faire ma valise et aller autre part. C’est le principe des vacances et ça fait du bien. Seulement voilà, depuis que je suis à la fac, je n’avais jamais ressenti ça.
Rien de bien fou, rien ne m’ayant donné le sentiment de « m’évader ». Et là, cette sensation, je pouvais la retrouver à 02h30 à peine de Paris.



Mon avis sur Londres
Au final, je reviens de ces 5 jours complètement charmée. Il me reste encore beaucoup à découvrir de Londres et c’est pour ça que j’en suis ravie : j’y retournerai avec grand plaisir. On ne s’y ennuie clairement pas, c’est certain. Il y a tant à faire et tant à découvrir… La ville est magnifique, l’architecture y est incroyable et tellement diversifiée. Il y a des tas de boutiques originales et qui valent le coup d’œil. C’est hyper clean (et pour la psycho-rigide que je suis, c’est un point ultra important) et les transports en commun sont carrément agréables (je n’en croyais mes yeux). Ah oui, et les musées sont gratuits : GRA-TUITS.
La nourriture n’y est pas aussi mauvaise qu’on le prétend : il y a d’excellentes franchises qui proposent des choses plutôt bonnes à des prix raisonnables, j’ai même eu quelques coups de cœur pour de très bons restaurants.
Les anglais (du moins, les londonien.ne.s) sont plutôt poli.es et effectivement, le cliché est bien vrai : ils sont indifférents à absolument tout… comme si chacun pouvait mener sa vie comme il l’entendait. J’avais entendu pas mal de filles envier les anglaises qui pouvaient sortir habillées comme elles le souhaitaient, sans se faire harceler et effectivement, j’en ai vu pas mal partir en soirées bras dessus bras dessous dans des tenues ultra courtes… sans que cela semble gêner qui que ce soit. Bon, je modère un peu mon propos : le premier soir où je suis sortie (vêtue d’un vieux jean et d’un sweat), un connard bourré m’a foutu la main au cul. Comme d’habitude, cela reste un acte isolé, mais c’est sûr que ce n’est jamais plaisant. Mais pour finir sur une note positive, les british pratiquent un truc très chouette : le eye contact.
Au niveau de la météo, j’ai eu la chance d’avoir pas mal de soleil. Bon, il faisait frais et il y avait du vent, mais mes visites ont été assez agréables dans l’ensemble. Il n’y a eu qu’une averse le dernier jour… que je passais dans la gare à attendre mon train : on a fait pire ;).
Le seul bémol : le coût de la vie. C’est sûr qu’à ce niveau-là, ça refroidit. Alors bien évidemment, j’avais pas mal économisé et j’avais décidé de profiter au maximum de mon séjour donc je n’ai pas trop regardé l’addition. Et puis, j’avais quand même fait une petite estimation avant de partir histoire de n’avoir pas de mauvaises surprises. J’ai eu la grande chance d’être logée chez ma Marion chérie (merci encore ma belle ♥) et donc cela m’avait fait une grosse dépense en moins. Mais la vache… c’est cher ! Oui, on peut réussir à manger dans de bonnes lignes de restaus pour peu… mais le petit restaurant anglais « typique » lui, est à un prix bien plus élevé. Les transports en commun coûtent une fortune, les loyers aussi… c’est assez fou !
Néanmoins, je reste sur mes positions : Londres est une ville magnifique et j’ai eu un énorme coup de cœur. Elle est totalement différente de Paris sur bien des points et ça a été une énorme bouffée d’air frais. Si vous n’y êtes jamais allés : foncez. Il y a pleins de choses à faire et il serait dommage de passer à côté. Moi-même je songe déjà à y retourner dans quelques mois, pour profiter cette fois-ci de quartiers moins touristiques (afin de connaître la ville sous une autre facette), faire d’autres musées, et découvrir de nouveaux lieux inoubliables…
 

Retrouvez tous mes articles sur Londres dans la catégorie “Voyages”

 

  1. glycenaroad

    7 mai 2016 at 15 03 32 05325

    Bonjour, je te félicite pour ton article, très fidèle à la réalité et plein de fraicheur !

    Vivant à Londres depuis 3 ans, j'ai retrouvé dans tes impressions beaucoup de celles que j'ai pu avoir à mon arrivée et que j'espère avoir encore car il y a de nombreuses attractions qu'il me reste à découvrir.
    N'hésite pas à faire un tour sur mon blog, tu y trouveras des photos qui te rappelleront de lieux que tu as toi même visités.
    Clem.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :